Sortir Nantes Divers Sortez !

Presbytère 17ème et 18ème siècles et son jardin Les Langottières - Journées du Patrimoine 2016

DATE :

HORAIRE : De 13:30 à 17:00


ATTENTION : événement terminé !


Presbytère 17ème et 18ème siècles et son jardin Les Langottières clos de murs, avec dépendances

Le bâti



Des matériaux de construction typiquement angevins



Mêlant pierre des rairies, pierre de tuffeau et enduis à la chaux, le bâti est typique de la région. Le tuffeau est de la craie micacée ou sableuse à grain fin, de couleur blanche ou crème parfois jaunâtre. Elle est extraite de carrières et est typique de l'architecture que l'on trouve dans les pays de la Loire. La pierre des Rairies, plus jaune et plus dure, provenant des carrières des Rairies, est essentiellement utilisée pour la partie basse des parties en pierre. Les murs extérieurs sont couverts d’enduit à la chaux et au sable, dans une couleur typique de la région, qu’on retrouve à Durtal ou à Baugé. Le presbytère était à l’origine clos de mur (sauf du côté du prieuré semble-t-il), dont 3 côtés sont inclus dans la propriété actuelle.



Un bâtiment du 17ème entièrement remanié au 18ème.



Si l’édifice présente toutes les caractéristiques du 18ème siècle (fenêtres, cheminée intérieure…), certains éléments trahissent une construction plus ancienne probablement du début du 17ème siècle (toiture à deux pents, rondelis, conduits de cheminées aux extrémités…).



Le bâti principal a en effet été remanié de manière importante au milieu du 18ème siècle, à la suite d’un procès opposant le nouveau curé aux héritiers d’un curé prédécesseur. Une restauration complète a alors été menée, intérieure comme extérieure, dans le style du 18ème siècle bien sur.



Le petit bâtiment à droite de l’entrée a servi pendant quelques temps d’agence postale de la commune. Il s’agissait auparavant d’une des dépendances comprenant l’étable et les toits à cochons. Les dépendances de gauche comprenaient la boulangerie, dont subsistent l’entrée du four à pain dans une cheminée en tuffeau, les écuries et d’autres dépendances. On sait par les documents qu’au 18ème siècle il y avait au moins une domestique et un valet, lequel logeait dans les dépendances.



Quelques transformations aux 19ème et 20ème siècle



Le plan dit napoléonien de 1826 montre que l’arrondi du portail d’entrée était plus prononcé. En effet, lors de l’élargissement de la rue, probablement au début du 20ème siècle, le mur d’enceinte a été déplacé et les dépendances ont été raccourcies. L’arrondi de l’entrée a alors presque entièrement disparu. Le portail a été restauré au 20ème siècle dans un style 19ème (style Napoléon III ?).



Fin 19ème, un bâtiment aux proportions plus petites à été ajouté au bâti principal, dans lequel se trouvent aujourd’hui la cuisine et une chambre.



Les intérieurs



Restauration



Après l’acquisition à l’hiver 2010 une restauration des intérieurs a débuté : démolition des cloisons qui séparaient le presbytère en logements indépendants. Démolitions des faux plafonds pour faire revivre la poutraison d’origine, restauration de certains sols avec de la tomette 18ème.



Escalier à quart tournant à jour de style Louis XIV



La porte d’entrée, à encadrement de tuffeau et de pierre des rairies et avec une partie haute à petits carreaux d’origine, ouvre sur un grand escalier en chêne à quart tournant à jour de style Louis XIV du 17ème ou 18ème siècle.



Salle à manger



Dans l’une des pièces des enduits à la chaux ont été mis sur les murs, une cheminée de style Louis XIV en tuffeau a été sculptée (pour rappeler l’époque 17ème). Les encadrements de fenêtres en tuffeau ont été remis à jour.



Le salon



Le principal chantier du salon a été celui de la restauration de la cheminée Louis XV, qui avait été remaniée au 19ème siècle puis obstruée par un coffrage en bois au 20ème. La cheminée en tuffeau est composée d’une partie basse avec deux jambages à l’arrête concave et d’une partie haute avec la même arrête, séparée d’une tablette. Sur la partie haute une fresque peinte à même le tuffeau à motif de chinoiseries, typique de l’époque Louis XV, qui correspondant à la date de restauration du presbytère au 18ème siècle.



Si une telle œuvre est rare dans une demeure provinciale de surcroit dans un presbytère de ce qui est à l’époque un village de l’Anjou, le sujet ne l’est pas : les chinoiseries et singeries sont la grande mode de ce milieu du 18ème siècle. La chinoiserie est un modèle artistique européen, d'influence chinoise, qui est caractérisé par l'utilisation du langage figuré et fantaisiste de la Chine imaginaire, par une asymétrie, des contrastes très marqués et par l'utilisation de matériaux laqués et de décoration. Les chinoiseries se sont répandues dans l'art européen dans la seconde partie du XVIIe siècle et leur popularité a connu un apogée autour du milieu du XVIIIe siècle.



Cet engouement est né notamment à la suite de la création de la compagnie des indes orientales par Colbert à la fin du 17ème siècle. Cette compagnie, à vocation coloniale, aura son apogée entre 1720 et 1740\. Elle deviendra ensuite la compagnie des indes orientales et de la Chine.



On retrouve les chinoiseries dans la peinture (par exemple le célèbre peintre Nicolas Huet), dans la porcelaine et la faïence (voir les trois pièces de faïence de Delft dit « ensemble haut d’armoire » d’une célèbre fabrique du milieu du XVIIIème à décor de chinoiserie). On trouve également les décors de chinoiserie sur les éventails et les textiles et broderies qui sont utilisés à la cour de Versailles et dans les grandes villes du royaume.



Cette mode n’est pas seulement française, on la retrouve dans toute l’Europe, en Hollande (faïence) et même jusqu’au Portugal ou la chinoiserie devient modèle de décor pour les célèbres azulejos mais aussi pour la faïence locale.



Pour en revenir à la chinoiserie du trumeau de la cheminée Louis XV il faut imaginer que faire venir un artiste de notoriété au moins régionale (Angers ? Tours ?) a dû représenter un cout non négligeable dans le cadre de la restauration du presbytère et témoigne de l’importance de la somme versée à titre de dédommagement.



L’expertise de 1745 ayant donné le détail des livres de la bibliothèque, celle-ci est progressivement reconstituée par achat aux ventes en enchères lorsque les ouvrages se présentent. Il en est déjà ainsi pour une trentaine de volumes, dont les célèbres Conférence d’Angers, ne nombreux ouvrages ecclésiastiques et enfin les Coutumes d’Anjou mais dans une édition différente de la même époque.





Presbytère - En savoir plus sur le lieu :
Presbytère des XVIIème et XVIIIème siècles, avec dépendances et jardin français. Le bâti du bâtiment principal conjugue pierre de tuffeau, pierre des rairies et enduis à la chaux. En parti délaissé l'édifice a été restauré au XVIIIème siècle dans le goût de l'époque. A l'intérieur l'édifice comprend notamment une chemi,ée Louis XV avec une chinoiserie du milieu du XVIIIème siècle en camaieu de bleus, un escalier en chêne à quart tournant de style Louis XIV. Le presbytère est entouré de dépendances qui comprenaient autrefois écuries, étable, logement du personnel, four à pain. La propriété était à l'origine close de murs sur les 4 côtés. Le jardin entièrement disparu a été recréé sous forme de chambres délimitées par des haies de charmille : chambre de la tranquilité, chambre du repos... Des parterres de buis ont été recomposés dans un ordonnancement classique. Les murs extérieurs sont ponctués de contreforts en ifs. De nombreux rosiers de collections redonnent toute sa couleur au jardin jusqu'à l'automne.

Journées Européennes du Patrimoine 2016
Adresse : Presbytère; 8 rue des Langottières, Cheviré-le-Rouge, 49150, Pays de la Loire

Evénement proposé dans le cadre des Journées du Patrimoine 2016
Source: Ministère de la Culture et de la Communication / journeesdupatrimoine.fr


Plus d'idées sorties pour les Journées Européennes du Patrimoine 2020 :
Le Programme des Journées du Patrimoine à Cheviré-le-Rouge (49150)
Le Programme des Journées du Patrimoine - Maine-et-Loire (49)
Le Programme des Journées du Patrimoine à Nantes et sa région (Pays de la Loire)

Le programme par thème :
Premières ouvertures, Ouvertures exceptionnelles, Sur réservation, Enfants / famille, Lieux de pouvoir

Quand ?

Horaires : Presbytère 17ème et 18ème siècles et son jardin Les Langottières - Journées du Patrimoine 2016

Du Samedi 17 septembre 2016 au dimanche 18 septembre 2016 Horaires : De 13:30 à 17:00
Quoi ?

Presbytère 17ème et 18ème siècles et son jardin Les Langottières - Journées du Patrimoine 2016 : c'est quel genre d'événement ?

Divers - Sortez !
Divers Presbytère / Sortez ! Presbytère / Divers Cheviré-le-Rouge 49150 / Sortez ! Cheviré-le-Rouge 49150

Adresse : Où ?

Presbytère

8 rue des Langottières

Cheviré-le-Rouge

49150

plan adresse Presbytère 17ème et 18ème siècles et son jardin Les Langottières - Journées du Patrimoine 2016

Imprimer Zoom

Evénement annoncé par LE PARISIEN ETUDIANT
Modifier votre annonce d'événement | Signaler un abus / une erreur


Autres Sortez ! en ce moment

affiche Le dîner de cons

Jusqu'au 4 octobre 2020

Le dîner de cons

Sortez ! Pour Pierre Brochant et ses amis, c'est le jour du dîner de cons. Le principe : chacun amène un con. Celui qui a... Le Chatbaret - LA CHAPELLE ACHARD 85150

affiche Les Trottes de l'Ouest, balades insolites en Trottinettes tout-terrain électriques

Jusqu'au 31 décembre 2021

Les Trottes de l'Ouest, balades insolites en...

Sortez ! Pour les amoureux de nature et sensations fortes... La société "Les Trottes de l'Ouest" propose... Les Trottes de l'Ouest - GUERANDE 44350

             
             
  facebook Devenez Fan du Parisien Etudiant
sur Facebook
twitter Sur Twitter :
@P_etudiant
@parisiensortie
Instagram Le Parisien Etudiant sur Instagram
#Maviedetudiant
             

Votre ville / région

ZAPPING FLYERS

+ d'événements

SORTIR A NANTES

Recherche autour de
Nantes

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.

Top Billetterie

VITAA & SLIMANE VersuS, le titre de la première chanson issu d’un projet incroyable et évident. VersuS, les... > Réservez vos places
> Les Top des ventes


ZOO DE LA FLECHE Le Zoo de La Flèche, classé parmi les 5 plus beaux parcs zoologiques de France, rassemble près de... > Réservez vos places
> Toutes les promos


En ce moment